Livraison gratuite sur toutes les commandes de plus de 25 $. Achetez dès maintenant !

leaf background
The Way By Webber Naturals

Le rôle de la vitamine D dans la santé mentale

Envoyer à un ami

Le rôle de la vitamine D dans la santé mentale

Si votre santé mentale n'est pas à son meilleur, sachez que vous n’êtes pas seul. En effet, au Canada, une personne sur cinq  éprouvera des difficultés avec sa santé mentale et ce, avant l’âge de 40 ans pour environ la moitié de la population. [1] 

La vitamine D, appelée la « vitamine soleil », est connue depuis longtemps pour son rôle essentiel dans le maintien et le développement d’une ossature et d’une dentition saines. De nouvelles données viennent également mettre en lumière sa capacité à soutenir le système immunitaire. Saviez-vous que la vitamine D pourrait même avoir des bienfaits pour la santé mentale ? 

Inspiré des plus récentes études, voici un survol des corrélations observées entre la vitamine D et la santé mentale. 

Comment la vitamine D agit-elle sur le cerveau ? 

La vitamine D active les gènes régulateurs du système immunitaire et libère de la dopamine et de la sérotonine qui ont toutes deux une influence sur la santé du cerveau. [2] 

La dopamine et la sérotonine sont des neurotransmetteurs (des molécules chimiques intervenant dans de nombreuses fonctions de l’organisme et du système nerveux) bien connus. La dopamine intervient dans les fonctions motrices, la motivation, la récompense et le renforcement, tandis que la sérotonine agit sur l’humeur, la mémoire, l’appétit et le sommeil.  

Des chercheurs ont découvert des récepteurs de vitamine D dans le cerveau, dans les mêmes régions que celles qui sont liées à la dépression. [3] 

Note explicative sur la vitamine D et la santé mentale

Qu’est-ce qu’une carence en vitamine D ? 

Il y a une raison pour laquelle on l’appelle la « vitamine soleil ». L’organisme synthétise naturellement de la vitamine D par une exposition directe au soleil. Toutefois, comme la plupart des Canadiens sont très peu exposés au soleil en hiver, ils risquent d’avoir de faibles taux de vitamine D. 

Une carence peut survenir lorsque l’organisme n’absorbe pas la quantité suffisante recommandée de vitamine D, ce qui peut entraîner des troubles aussi bien physiques que psychosociaux. [4]

Vitamine D et santé mentale  

La recherche a permis d’établir un lien entre la carence en vitamine D et la dépression. Dans une revue de la littérature scientifique réalisée en 2013, des chercheurs ont remarqué que les participants aux études souffrant de dépression affichaient des taux très bas de vitamine D. [5] 

Ils en ont conclu qu’en raison de l’importance de la vitamine D pour le bon fonctionnement du cerveau, un manque de ce nutriment pourrait avoir un lien avec la dépression et d’autres maladies mentales. Les chercheurs ont également constaté que les personnes ayant de faibles taux de vitamine D étaient beaucoup plus à risque de souffrir de dépression. 

Leurs constatations sont soutenues par une autre étude menée en 2015 ayant montré que des personnes qui présentent des symptômes d’anxiété ou de dépression avaient de faibles concentrations de calcidiol, un sous-produit de la vitamine D présent dans l’organisme. [6] 

Une autre étude datant de 2017 a démontré que la prise de suppléments de vitamine D avait une incidence favorable sur l’humeur, en particulier sur la dépression et l’anxiété, chez les femmes atteintes de diabète de type 2. [7] 

Il pourrait même y avoir corrélation entre de faibles taux de vitamine D et le trouble affectif saisonnier (TAS). Le TAS est un état dépressif qui survient lorsque les journées raccourcissent à l’automne et en hiver. [8] 

La corrélation entre un déficit de vitamine D et la dépression pourrait s’expliquer par le fait que de nombreuses personnes à risque élevé de dépression sont également plus susceptibles d’avoir une carence en vitamine D.  

Par exemple, les adolescents, les personnes obèses, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques sont les plus susceptibles de manquer de vitamine D. Ces groupes sont également plus à risque de souffrir de dépression. 

Certains symptômes de la dépression peuvent comprendre le retrait et l’isolement social. En passant moins de temps à l’extérieur, ces personnes ne sont pas assez exposées aux rayons du soleil, une exposition nécessaire pour produire suffisamment de vitamine D.    

Les recherches se poursuivent pour déterminer si la supplémentation en vitamine D est une piste de traitement à envisager pour les personnes souffrant de problèmes de santé mentale.    

Pendant que les chercheurs continuent d’étudier les effets de la vitamine D sur la santé mentale, il est à retenir qu’une carence peut nuire à la santé générale. Pour plus d’information à ce sujet, consultez notre guide ultime sur la vitamine D.   

Conclusion 

Votre santé mentale et physique sont toutes les deux très importantes, et la vitamine D y joue d’ailleurs un rôle clé. Un apport insuffisant en vitamine D peut entraîner des problèmes de santé et est même associé à la dépression. Pour vérifier votre taux de vitamine D ou savoir si vous souffrez de troubles de santé mentale, consultez un médecin ou un professionnel de la santé spécialisé dans ce domaine. 

Joyce Johnson, ND (N'exerce pas actuellement)

Joyce Johnson, ND (N'exerce pas actuellement)

Directrice des services éducatifs de l’Est du Canada pour WN Pharmaceuticals.

  1. Canadian Mental Health Association. Fast Facts about Mental Health and Mental Illness [Internet]. 2021 [cité le 29 nov 2021]. Disponible sur: https://cmha.ca/brochure/fast-facts-about-mental-illness/

  2. Eyles DW, et al. Vitamin d3 and brain development. Neuroscience. 2003; 118(3):641-653.

  3. Eyles DW, Smith S, Kinobe R, et al. Distribution of the Vitamin D receptor and 1α-hydroxylase in human brain. J Chem Neuroanat. 2005; 29(1):21-30.

  4. Murray M, Pizzorno J. 2012. The encyclopedia of natural medicine (3rd ed.). Atria.

  5. Anglin RES, Samaan Z, Walter SD, et al. Vitamin D deficiency and depression in adults: Systematic review and meta-analysis. Br J Psychiatry. 2013; 202(2):100-7.

  6. Bičíková M, Dušková M, Vítků J, et al. Vitamin D in anxiety and affective disorders. Physiol Res. 2015; 64(Supple 2):S101-3.

  7. Penckofer S, Byrn M, Adams W, et al. Vitamin D supplementation improves mood in women with type 2 diabetes. J Diabetes Res. 2017; 2017:8232863.

  8. National Institute of Mental Health. Seasonal affective disorder [Internet]. [cité le 26 nov 2021]. Disponible sur : https://www.nimh.nih.gov/health/publications/seasonal-affective-disorder

Continuer à lire