learn-background
The Way By Webber Naturals

Principaux suppléments pour la santé des yeux

oct. 21, 2020Lecture – 4 minutes

Envoyer à un ami

Principaux suppléments pour la santé des yeux

Il n’y a pas de doute, nous vivons dans un monde conçu pour les voyants. C’est pourquoi nous pouvons être déroutés quand notre vue commence à baisser.   

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et les cataractes sont les principales causes de perte irréversible de vision et de cécité légale au Canada. Les cataractes touchent plus de 3,5 millions de personnes et la DMLA, plus de 1,5 million ! Et parce que notre population est vieillissante, on s’attend à ce que ces chiffres doublent au cours des 25 prochaines années.[1

La bonne nouvelle, c'est que nos choix actuels peuvent agir sur la santé de nos yeux de demain. Une attention médicale appropriée peut réduire le risque de souffrir de ces affections, et ceci inclut la prise de suppléments naturels qui soutiennent les tissus fragiles des yeux.    

Vitamine A, vitamine C et vitamine E  

La vitamine A joue un rôle crucial pour la santé oculovisuelle, mais d’autres antioxydants sont également importants pour les yeux. Les vitamines C et E leur procurent aussi un soutien antioxydant. Puisque le stress oxydatif est associé à la perte de vision, il est suggéré d’avoir un apport en antioxydants liposolubles et hydrosolubles. En effets, ceux-ci offrent une protection complète à toutes les parties des cellules et des tissus.[2]  

Zinc  

Le zinc est un autre antioxydant majeur. Il est essentiel pour la guérison, une croissance normale et un bon développement. On a établi un lien entre des taux de zinc faibles et un risque accru de maladies des yeux, notamment la DMLA, alors que la prise d’un supplément de zinc est associée à une diminution du risque de perte de vision ainsi qu’une amélioration de la sensibilité au contraste et de l’acuité visuelle.[3

Myrtille et bleuet 

On prétend que la confiture de myrtille et les carottes améliorait la vision nocturne des pilotes de l’armée de l’air britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. La myrtille et le bleuet abondent en puissants antioxydants appelés anthocyanines et sont utilisés en phytothérapie pour aider à freiner l’évolution des troubles oculaires tels que la rétinopathie diabétique et hypertensive ainsi que la dégénérescence maculaire. 

Lutéine, zéaxanthine et autres caroténoïdes 

La lutéine, la zéaxanthine et la méso-zéaxanthine sont les principaux pigments caroténoïdes présents dans les tissus de la macula et de la rétine de l’œil humain. En filtrant la lumière bleue, ces pigments aident à réduire le risque de dommages oxydatifs induits par la lumière qui peuvent mener à la DMLA, aux cataractes et à d’autres troubles oculaires.  

Des études de population et des recherches cliniques semblent fortement indiquer qu’un apport plus élevé en lutéine peut réduire le risque de DMLA.[4

Lutemax, une préparation de lutéine et de zéaxanthine naturellement dérivées d’un extrait de souci, a fait l’objet d’une étude clinique. Cet extrait a été associé à une hausse significative de la densité optique du pigment maculaire (DOPM), signe d’une protection accrue contre la lumière bleue nocive.[5

Lors d’une autre étude, des chercheurs ont évalué les effets bénéfiques de Lutemax chez de jeunes adultes en bonne santé qui passaient quotidiennement six heures ou plus devant un écran. Par rapport au groupe placebo, les participants qui avaient pris Lutemax 2020 chaque jour pendant six mois présentaient une augmentation significative de la DOPM ainsi qu’une amélioration de la qualité globale du sommeil, une diminution du nombre de maux de tête et de fatigue oculaire, et une hausse de tous les scores de performance visuelle.[6

Oméga-3 

L’acide docosahexaénoïque (ADH), un acide gras oméga-3, est présent en forte concentration dans la rétine. Cela indiquerait qu’il joue un rôle fonctionnel dans la santé visuelle. Lors d’une étude, des chercheurs ont constaté que les personnes qui mangent du poisson, une source majeure d’ADH, risquent moins de souffrir de la forme humide de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).[7

L’ADH et son homologue, l’acide eicosapentaénoïque (AEP), semblent protéger la rétine contre les dommages oxydatifs, et on a également remarqué qu’ils peuvent atténuer les symptômes de la sécheresse oculaire. Ces effets pourraient être attribuables au fait qu’ils réduisent le taux d’évaporation des larmes et augmentent la sécrétion lacrymale.[8]  

Lors d’un vaste essai à double insu contrôlé contre placebo, des personnes travaillant à l’ordinateur qui avaient pris 360 mg d’AEP et 240 mg d’ADH par jour pendant trois mois ont connu une amélioration significative de leurs symptômes du syndrome des yeux secs.[9

On a aussi constaté que la combinaison de lutéine et d’oméga-3 soutient la santé oculaire, surtout, lorsqu’on l’associe à la myrtille. Lors d’une étude, la prise quotidienne pendant quatre semaines de 17,5 mg de lutéine, 783 mg d’acide docosahexaénoïque, 162 mg d’acide eicosapentaénoïque et 59 mg d’extrait de myrtille a été reliée à une diminution des symptômes de fatigue oculaire, par rapport au placebo.[10

Pour en savoir plus sur la santé de vos yeux, consultez un optométriste. 

Leigh Matthews, BA Hons, H.Dip. NT

Leigh Matthews, BA Hons, H.Dip. NT

Leigh Matthews, BA Hons, H.Dip. NT, est une rédactrice spécialisée dans la santé et le mieux-être, plus particulièrement en nutrition végétarienne.

  1. Canadian National Institute for the Blind. (2018). Accessed 25 January, 2021. Available: https://cnib.ca/en/sight-loss-info/blindness/blindness-canada
  2. Age-Related Eye Disease Study Research Group. (2001). A randomized, placebo-controlled, clinical trial of high-dose supplementation with vitamins C and E, beta carotene, and zinc for age-related macular degeneration and vision loss: AREDS report no. 8. Arch Ophthalmol. 119:1417-36.
  3. Khoo, H.E., Ng, H.S., Yap, W.S., et al. (2019). Nutrients for Prevention of Macular Degeneration and Eye-Related Diseases. Antioxidants (Basel, Switzerland). 8(4), 85.
  4. Ma, L., Dou, H.L., Huang, Y.M., et al. (2012). Improvement of retinal function in early age-related macular degeneration after lutein and zeaxanthin supplementation. A randomized, double-masked, placebo-controlled trial. American Journal of Ophthalmology. 154(4), 625-34.
  5. Stringham, J.M., & Stringham, N.T. (2016). Serum and retinal responses to three different doses of macular carotenoids over 12 weeks of supplementation. Experimental Eye Research. 151, 1-8.
  6. Stringham, J.M., Stringham, N.T., & O'Brien, K.J. (2017). Macular carotenoid supplementation improves visual performance, sleep quality, and adverse physical symptoms in those with high screen time exposure. Foods. Jun 29;6(7).
  7. Augood, C., Chakravarthy, U., Young, I. (2008) Oily fish consumption, dietary docosahexaenoic acid and eicosapentaenoic acid intakes, and associations with neovascular age-related macular degeneration. Am J Clin Nutr. 88(2), 398-406.
  8. Deinema, L.A., Vingrys, A.J., Wong, C.Y., et al. (2017). A randomized, double-masked, placebo-controlled clinical trial of two forms of omega-3 supplements for treating dry eye disease. Ophthalmology. 124(1):43-52.
  9. Bhargava, R., Kumar, P., Phogat, H., et al. (2015). Oral omega-3 fatty acids treatment in computer vision syndrome related dry eye. Contact lens & anterior eye : the journal of the British Contact Lens Association. 38(3), 206-10.
  10. Kawabata, F., & Tsuji, T. (2011). Effects of dietary supplementation with a combination of fish oil, bilberry extract, and lutein on subjective symptoms of asthenopia in humans. Biomedical research (Tokyo, Japan). 32(6), 387-93.

Continuer à lire