Livraison gratuite sur toutes les commandes de plus de 25 $ Magasinez la gamme dès maintenant.

leaf background
The Way By Webber Naturals

Quels sont les bienfaits des probiotiques pour les femmes ?

mai 27, 2022Lecture – 6 minutes

Envoyer à un ami

Quels sont les bienfaits des probiotiques pour les femmes ?

En ce qui a trait aux probiotiques, l’accent est souvent mis sur la santé intestinale, mais les bienfaits des probiotiques vont beaucoup plus loin! Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur le microbiome et vous découvrirez les nombreux avantages que procure un probiotique pour femmes.  


Votre microbiome 

Premièrement, qu’est-ce que le microbiome ? La bouche, les intestins, la peau, le vagin et d’autres parties du corps hébergent des populations de bactéries, de levures et de champignons. Ensemble, ces milliards de micro-organismes qui vivent à l’intérieur du corps et sur la peau constituent le microbiome, et ils dépendent les uns des autres pour rester en santé. [1][2] 

En consommant des aliments riches en probiotiques et en prenant des suppléments de façon régulière, vous  augmentez le nombre de bonnes bactéries dansvos intestins. Ceci aide à prévenir la croissance d’organismes pathogènes, notamment le Candida albicans, à l’origine d’infections à levures, et le Clostridium difficile, qui cause la diarrhée. [3] 

Légende probiotique pour femmes

Par ailleurs, les probiotiques du microbiote intestinal transmettent indirectement ses bienfaits  à d’autres parties du corps par un système de communication complexe. En plus de communiquer avec le cerveau et le système nerveux, le microbiome intestinal «parle» au microbiote de la peau, des voies urinaires, du vagin et d'autres régions du corps en :   

  • Aidant à absorber et synthétiser les nutriments [4][5] 

  • Stimulant les changements hormonaux [4][5] 

  • Modifiant les cellules immunitaires [4][5] 

  • Libérant des substances essentielles au métabolisme [4][5] 


Bienfaits des probiotiques sur la santé de tous 

En raison de leur vaste influence sur plusieurs systèmes du corps, de nombreux aspects de la santé sont améliorés par les probiotiques, notamment : 

  • La peau [5] 

  • L’immunité [2] 

  • Le cœur et le système cardiovasculaire [6] 

  • L’humeur [3] 

  • Le maintien d’un poids santé [3] 

Mais les bienfaits des probiotiques ne s’arrêtent pas là ! 

Femme en train de prendre des suppléments


Les probiotiques et le microbiome vaginal 

Tout le monde peut tirer profit des probiotiques, mais ils procurent des bienfaits très spécifiques pour la santé vaginalechez les femmes. 

Le microbiote vaginal héberge une communauté parfaitement équilibrée de résidents,tout comme celui des intestins. Le microbiome vaginal est constitué en grande partie d’espèces de lactobacilles. Ces souches produisent l’acide lactique et d’autres agents antimicrobiens qui sont à l’origine d’un pH vaginal sainet protègent contre les microbes indésirables. [7]  

Compte tenu de la nature dynamique du microbiome vaginal, maintenir son équilibre bactérien peut s’avérer difficile. En effet, les modifications hormonales pendant les menstruations, les grossesses et la ménopause le font fluctuer, tout comme les changements des habitudes de vie ou de l’environnement. 

En outre, des facteurs comme la prise d’antibiotiques, le stress ou le recours aux douches vaginales peuvent affaiblir le microbiome vaginal. [7] 

Infographie des troubles de santé courants causés par des changements au niveau du microbiote vaginal

Les changements du microbiote vaginal peuvent entraîner : 


Une vaginose bactérienne 

  • Lorsque les populations naturelles de lactobacilles dans le vagin baissent, le risque d’infection (vaginose bactérienne) augmente. 

  • La vaginose bactérienne touche jusqu’à 29 % des femmes. [7] 

  • Les symptômes peuvent comprendre des démangeaisons vaginales, une sensation de brûlure en urinant et des pertes grisâtres ou malodorantes. [8] 


Des infections à levures 

  • Le C. albicans est à l’origine de jusqu’à 90 % des infections vaginales à levures, également appelées candidoses. [9] 

  • Même si ce champignon fait naturellement partie de l’ensemble du microbiome, un déséquilibre dans le microbiote bactérien du vagin peut entraîner une prolifération de C. albicans. [10] 

  • Les symptômes peuvent comprendre des démangeaisons, de l’irritation, des pertes vaginales anormales et de la douleur en urinant. [9] 


Des infections urinaires 

  • Une infection urinaire est une infection bactérienne courante qui affecte jusqu’à 60 % des femmes au moins une fois dans leur vie. 

  • Bien que les infections urinaires soient généralement causées par la bactérie intestinale Escherichia coli (E. coli), on a noté que des changements au niveau des bactéries vaginales jouent un rôle clé dans leur occurrence. [11] 

  • Les symptômes comprennent une envie fréquente et pressante d’uriner, une urination douloureuse et d’apparence trouble. [12] 

Si vous présentez des symptômes liés à l’une de ces affections, veuillez communiquer avec votre médecin. Il peut également être utile de prendre un probiotique au quotidien, dans le cadre de votre rétablissement et à des fins de prévention. 


Les bienfaits des probiotiques pour la santé vaginale 

La bonne nouvelle est que les probiotiques constituent un moyen clé de soutenir la santé vaginale. La prise régulière de probiotiques par le biais des aliments et de suppléments peut aider à reconstituer les populations de bactéries et de levures bénéfiques dans le microbiote vaginal. Les probiotiques peuvent contribuer à prévenir et améliorer les infections vaginales bactériennes et fongiques en : [13][14] 

  • Régulant le pH vaginal 

  • Permettant aux lactobacilles et à d’autres « bonnes » espèces du microbiote de prospérer 

  • Faisant obstacle à la prolifération de micro-organismes indésirables 

Comment choisir les meilleurs probiotiques pour femmes 

Différentes souches de bactéries et de levures probiotiques  agissent différemment dans l’organisme. Vos besoins en matière de probiotiques dépendront de votre âge, votre mode de vie et de votre état de santé. 

Pour les femmes, il est aussi important de choisir un probiotique qui aide à maintenir la microflore vaginale. En raison de la dominance des lactobacilles dans un microbiome vaginal sain, la présence de ces souches est primordiale dans un supplément. [1] 

Caractéristiques recherchées dans un probiotique pour femmes

Voici d’autres caractéristiques recherchées dans un probiotique pour femmes : 

  • Des souches qui soutiennent la santé intestinale et les fonctions immunitaires, comme leLactobacillus plantarum [15] 

  • Le Bifidobacteriumlongum ou d’autres souches qui réduisent la diarrhée associée à la prise d’antibiotiques, lesquels sont souvent prescrits contre les infections urinaires [16] 

  • Un ajout de vitamine C ou de canneberge, qui favorisent la santé urinaire 

  • Un probiotique stable à température ambiante qui ne requiert pas de réfrigération et facile à prendre où que vous soyez 

  • Un nombre garanti d’unités formantlacolonie (UFC) pour assurer l’efficacité 

  • Un ajout de prébiotiques qui favorisent la croissance et l’activité des probiotiques [17] 

Découvrez d’autres raisons pour lesquelles vous devriez prendre un probiotique pour femmes en vous renseignant sur notre Probiotique quotidien pour femmes et en lisant nos autres blogues sur la santé digestive et les probiotiques ci-dessous. 

Patience Lister

Patience Lister

Patience Lister est une rédactrice pigiste de Vancouver, C.-B., spécialisée dans les aliments et produits de santé naturels. Elle écrit et réalise des travaux de recherche dans ces domaines depuis 2005, se concentrant particulièrement sur la nutrition

  1. Lloyd-Price J, Abu-Ali G, Huttenhower C. The healthy human microbiome. Genome Med. 2016; 8(1):51.

  2. Mohajeri MH, Brummer RJM, Rastall RA, et al. The role of the microbiome for human health: From basic science to clinical applications. Eur J Nutr. 2018; 57:1-14.

  3. Wieërs G, Belkhir L, Enaud R, et al. How probiotics affect the microbiota. Front Cell Infect Microbiol. 2020; 9:454.

  4. Bull MJ, Plummer NT. Part 1: The human gut microbiome in health and disease. Integr Med (Encinitas). 2014; 13(6):17-22.

  5. Yu Y, Dunaway S, Champer J, et al. Changing our microbiome: Probiotics in dermatology. Br J Dermatol. 2020; 182:8-9.

  6. DiRienzo DB. Effect of probiotics on biomarkers of cardiovascular disease: Implications for heart-healthy diets. Nutr Rev. 2014; 72(1):18-29.

  7. Chen X, Lu Y, Chen T, et al.. The female vaginal microbiome in health and bacterial vaginosis. Front Cell Infect Microbiol. 2021; 11:631972.

  8. Mayo Clinic. Bacterial vaginosis. 2021. Tiré de : https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/bacterial-vaginosis/symptoms-causes/syc-20352279

  9. Martin Lopez JE. Candidiasis (vulvovaginal). BMJ Clin Evid. 2015; 2015:0815.

  10. Pérez, JC. The interplay between gut bacteria and the yeast Candida albicans. Gut Microbes. 2021; 13(1):1979877.

  11. Meštrović T, Matijašić M, Perić M, et al. The role of gut, vaginal, and urinary microbiome in urinary tract infections: From bench to bedside. Diagnostics (Basel). 2020; 11(1):7.

  12. May Clinic. Urinary tract infection (UTI). 2021. Tiré de : https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/urinary-tract-infection/symptoms-causes/syc-20353447

  13. Borges S, Silva J. Teixeira P. The role of lactobacilli and probiotics in maintaining vaginal health. Arch Gynecol Obstet. 2014; 289(3):479-489.

  14. Al-Ghazzewi FH, Tester RF. Biotherapeutic agents and vaginal health. J Appl Microbiol. 2016; 121(1):18-27.

  15. de Vos P, Mujagic Z, de Haan BJ, et al. Lactobacillus plantarum strains can enhance human mucosal and systemic immunity and prevent non-steroidal anti-inflammatory drug induced reduction in T regulatory cells. Front Immunol. 2017; 8:1000.

  16. Wong CB, Odamaki T, Xiao JZ. Beneficial effects of Bifidobacterium longum subsp. longum BB536 on human health: Modulation of gut microbiome as the principal action. J Funct Foods. 2019; 54:506-19.

  17. Scholz-Ahrens KE, Ade P, Marten B, et al. Prebiotics, probiotics, and synbiotics affect mineral absorption, bone mineral content, and bone structure. J Nutr. 2007; 137(3):838S-46S

Continuer à lire