learn-background
The Way By Webber Naturals

5 solutions naturelles pour le ballonnement

nov. 11, 2020Lecture – 5 minutes

Envoyer à un ami

5 solutions naturelles pour le ballonnement

Votre estomac vous semble-t-il inconfortablement plein après un repas ? Vos pantalons deviennent-ils de plus en plus serrés à mesure que s’écoule la journée ? Si c’est le cas, vous faites peut-être partie des 30 % d’adultes aux prises avec le ballonnement – un malaise digestif courant.[1

1. Mastiquer ses aliments avec soin 

Un des moyens les plus simples d’améliorer la digestion et de réduire le ballonnement est de mastiquer plus longtemps les aliments. 

La mastication brise les aliments en fragments plus petits et plus faciles à digérer. Elle donne aux enzymes digestives présentes dans la salive le temps de décomposer chimiquement l’amidon et les lipides en structures moléculaires plus simples.[2] Manger rapidement, avaler ses aliments tout ronds, sans les mastiquer correctement, précipite cette étape clé de la digestion, ce qui finit par provoquer des ballonnements et des gaz.  

Mastiquer plus longtemps donne également au cerveau plus de temps pour reconnaître le moment où vous êtes rassasié, ce qui peut réduire votre risque de trop manger.[3

2. Choisir des aliments faibles en FODMAP 

L’intolérance alimentaire est un déclencheur bien connu du ballonnement abdominal.[4]. Si vous ne connaissez pas les aliments qui en sont la cause, tenez un journal alimentaire qui vous aidera à les repérer. 

FODMAP est une abréviation anglaise pour oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles. Certaines personnes ont de la difficulté à absorber les FODMAP que l’on trouve dans le blé, les produits laitiers et certains fruits, légumes, légumineuses et céréales. 

Ces types de glucides peuvent être rapidement fermentés par les bactéries du côlon, ce qui entraîne une production excessive de gaz et un ballonnement douloureux.[5] Des études ont montré qu’un apport accru de fibres à faible teneur en FODMAP dans l’alimentation réduit la production de gaz intestinaux chez les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable (SCI).[6

La bonne fibre4MC est une excellente solution pour tous ceux qui suivent un régime à faible teneur en FODMAP et ceux qui recherchent un soulagement des petits malaises gastro-intestinaux, tels que les gaz et le ballonnement. Il s’agit d’un supplément entièrement naturel et soluble de fibres alimentaires et de prébiotiques. Il se dissout rapidement dans votre boisson préférée pour apporter un soutien pratique à une saine fonction gastro-intestinale. 

3. Réduire les gaz naturellement 

Les plantes carminatives et les préparations naturelles, telles que la menthe poivrée, aident à réduire la formation de gaz dans le tube digestif ou à diminuer les gaz existants. En outre, certaines plantes comme le gingembre et le curcuma ont une activité anti-inflammatoire et facilitent la digestion en favorisant l’écoulement de la bile à partir du foie.7 Voici d’excellentes solutions à base de plantes à garder à portée de main en cas de gaz inattendus et de troubles digestifs : 

  • La menthe poivrée 

  • La racine de gingembre 

  • Le curcuma 

  • La graine d’anis 

  • La cannelle 

  • Le fenouil 

La gamme de produits de soutien digestif de Webber Naturals comprend des plantes carminatives traditionnelles et d’autres ingrédients ayant fait l’objet de recherches scientifiques concernant leurs vertus pour le soutien de la santé digestive. 

4. Reconstituer la microflore intestinale 

Les modifications de la microflore intestinale peuvent avoir un impact important sur les processus digestifs et la production de gaz. Certaines espèces de la microflore sont responsables de la dégradation et de la fermentation des glucides dans l’intestin.   

Comme il s’agit d’une partie importante de la digestion, un déséquilibre dans les populations de la microflore peut modifier le type et le volume de gaz produits, ce qui peut augmenter les symptômes de ballonnement.[4] 

La consommation régulière d’aliments riches en probiotiques, tels que le yogourt naturel, le kéfir, le tempeh et le kimchi, peut vous aider à maintenir un bon équilibre de la microflore, favorisant la santé intestinale et gastro-intestinale. Des études ont aussi montré qu’un supplément quotidien d’une préparation probiotique pour la santé gastro-intestinale globale soulage les symptômes de ballonnement.[4Probiotique 50 milliards comprend cinq souches de lactobacilles et cinq souches de bifidobactéries pour le soulagement des gaz, du ballonnement et des douleurs abdominales. Sans réfrigération !  

5. Rechercher un soutien enzymatique 

Les enzymes sont des protéines qui aident à démarrer et à accélérer les réactions chimiques dans l’organisme. Elles jouent un rôle important dans la digestion des aliments et aident à les décomposer en nutriments absorbables. 

Des gaz et des ballonnements qui se produisent après un repas peuvent indiquer que vous manquez des enzymes nécessaires pour digérer complètement les protéines, les graisses et les glucides de votre alimentation. 

 Un supplément d’enzymes peut aider à atténuer les symptômes d’une digestion incomplète chez les personnes qui ont un manque d’enzymes et des sensibilités alimentaires.8 Webber Naturals propose une gamme d’enzymes digestives et de préparations d’enzymes pour soutenir les processus digestifs normaux afin de maintenir une bonne santé. Cela comprend entre autres : 

  • De la lactase pour aider à la digestion des aliments contenant du lactose provenant des produits laitiers 

  • De l’amylase pour aider à décomposer les glucides 

  • De la papaïne de papaye pour faciliter la digestion des protéines 

  • De la bromélaïne d’ananas pour aider à la dégradation des protéines 

  • De la lipase qui aide à la digestion des graisses et des huiles 

  • De la cellulase et de l’hémicellulase pour les fibres végétales difficiles à digérer 

Vaincre le ballonnement 

Ne laissez pas les désagréments du ballonnement freiner vos envies. En plus de ces cinq solutions naturelles au problème du ballonnement, assurez-vous de faire de l’exercice quotidiennement pour maintenir la régularité intestinale et faciliter la gestion du poids – deux problèmes liés au ballonnement. En modifiant légèrement votre alimentation et vos habitudes alimentaires, vous pourrez vaincre le ballonnement et bénéficier d’une digestion plus saine et plus efficace.  

Patience Lister, BSc

Patience Lister, BSc

Patience Lister is a professional writer who helps to inspire healthier and more sustainable food and supplement choices.

  1. Mari A, Backer FA, Mahamid M, et al. Bloating and abdominal distension: Clinical approach and management. Adv Ther. 2019; 36:1075-84.
  2. Derakhshan AR, Yousefi M, Dehghan S, et al. Digestion process and causes of indigestion based on Avicenna's view and modern medicine. TMR. 2019; 4(4):140.
  3. Miquel-Kergoat S, Azais-Braesco V, Burton-Freeman B, et al. Effects of chewing on appetite, food intake and gut hormones: A systematic review and meta-analysis. Physiol Behav. 2015; 151:88-96.
  4. Seo AY, Kim N, Oh DH. Abdominal bloating: Pathophysiology and treatment.* J Neurogastroenterol Motil*. 2013; 19(4):433-53.
  5. Monash University. High and low FODMAP foods [Internet]. Cited 16 December 2020. Available from: https://www.monashfodmap.com/about-fodmap-and-ibs/high-and-low-fodmap-foods/
  6. Patcharatrakul T, Juntrapirat A, Lakananurak N, et al. Effect of structural individual Low-FODMAP dietary advice vs. brief advice on a commonly recommended diet on IBS symptoms and intestinal gas production. Nutrients. 2019; 11(12):2856.
  7. Mullin GE, Singh M, Parian A, Clarke J (Eds). Integrative Gastroenterology. Second Edition [Internet]. Oxford University Press 2019 [Cited 17 December 2020]. Available from: https://books.google.ca/books?hl=en&lr=&id=BR6yDwAAQBAJ&oi=fnd&pg=PT177&dq=Carminative+herbs&ots=lcBiTF0H4K&sig=mtNx_xDnH6kBCzdnHGGIezwxnuE#v=onepage&q&f=false
  8. D’Haese J, Ceyhan G, Demir I, et al. Pancreatic enzyme replacement therapy in patients with exocrine pancreatic insufficiency due to chronic pancreatitis: a 1-year disease management study on symptom control and quality of life. Pancreas. 2014; 43(6):834-41

Continuer à lire