learn-background
The Way By Webber Naturals

5 moyens de vaincre le mal des transports

juin 1, 2019Lecture – 4 minutes

Envoyer à un ami

5 moyens de vaincre le mal des transports

Le mal des transports peut vite transformer un voyage amusant en une expérience inconfortable et, dans certains cas, y mettre fin tout simplement. 

Le mal des transports se développe quand le système nerveux central reçoit des messages conflictuels des capteurs de mouvement tels que l’oreille interne, les yeux et les muscles. Il survient habituellement dans une voiture, un bateau ou un train en mouvement et occasionne des symptômes tels que nausée, vomissements, sueurs, étourdissements et maux de tête. 

Heureusement, ces symptômes sont généralement légers et temporaires. Plusieurs stratégies peuvent aider à prévenir le mal des transports et rendre votre prochaine escapade plus harmonieuse. 

Est-ce que les symptômes du mal des transports vous empêchent de profiter de certains beaux moments de la vie ? Voici 5 astuces clés qui vous permettront de le vaincre : 

Astuce n° 1 – Reposez-vous bien la nuit précédant votre départ. Essayez de vous coucher un peu plus tôt pour bénéficier d’une bonne nuit, en vous fixant un objectif d’au moins sept à neuf heures de sommeil pour réduire la fatigue. En cas de décalage horaire, pensez à prendre de la mélatonine pour aider à accroître la durée totale de votre sommeil et rétablir votre horloge biologique interne. 

Astuce n° 2 – Respirez un maximum d’air frais avant votre voyage. Que vous soyez à l’intérieur ou à l’extérieur, des techniques de respiration telles que prendre des inspirations lentes et profondes, peuvent aider à réduire les symptômes du mal des transports.[1]

Astuce n° 3 – Découvrezles bienfaits du gingembre. Le gingembre présente des effets prouvés cliniquement pour réduire les symptômes liés au mal des transports et au mal de
mer, comme la nausée et les vomissements.[2],[3] En phytothérapie, le gingembre peut également aider à soulager les troubles digestifs, notamment le manque d’appétit, les spasmes digestifs et l’indigestion, ce qui en fait un remède utile lors des voyages.  

Le gingembre peut être utilisé de plusieurs façons différentes. Vous pouvez essayer de mâcher un petit morceau de racine, le boire en infusion ou encore prendre un extrait normalisé 30 minutes avant de partir en voyage. 

Astuce n°4 – Restez hydraté. Du fait que la déshydratation peut aggraver un mal de cœur , il est important de prendre la route en étant bien hydraté.[4] Vous pouvez conserver une bonne hydratation en évitant l’alcool et la caféine et en buvant fréquemment de l’eau tout au long de la journée. Vous pouvez aussi maintenir votre équilibre électrolytique en mangeant des petits repas et des collations qui facilitent la digestion, comme du pain grillé, des bananes et des bouillons légers. 

Astuce n°5 – Utilisez des bracelets d’acupression ou anti-nausée pour limiter les symptômes. L’acupression peut être utilisée pour soulager la nausée et les vomissements en stimulant le point Nei guan (ou péricarde 6). Une façon simple de le faire vous-même consiste à porter des bracelets anti-nausée qui stimulent ce point de pression avant la survenue des symptômes.[5] 

Enfilez les bracelets sur les deux poignets et, après avoir mesuré une distance de trois doigts à partir du premier pli de la face interne du poignet, placez le nodule de chaque bracelet entre les deux tendons. 

Maîtrisez le mal des transports

D’autres mesures aident à minimiser le risque de ressentir le mal des transports : s’asseoir dans le sens de la marche dans les trains ou autres véhicules, ne pas lire pendant le voyage, se placer à l’avant dans une voiture et en être le conducteur lorsque cela est possible.

La prise d’un extrait de gingembre concentré peut être extrêmement utile pour soulager le mal des transports sans ressentir de somnolence. Au lieu d’agir sur le cerveau ou l’oreille interne, le gingembre exercerait son action en améliorant la motilité et les contractions gastriques qui aggravent le mal des transports.[6] Le gingembre est approuvé par Santé Canada pour traiter et prévenir la nausée et les vomissements associés au mal des transports, en plus de son usage traditionnel en tant qu’agent digestif naturel. 

 Le mal des transports est une sensation pénible et dans des cas extrêmes, débilitante. Heureusement, quelques gestes préventifs et une trousse de voyage bien préparée renfermant de l’eau, des collations légères, des bracelets anti-nausée et des suppléments de gingembre peuvent grandement contribuer à en réduire les symptômes et feront du voyage une expérience plus agréable.


Avis de non responsabilité : Les informations qui précèdent sont fournies uniquement à des fins éducatives et ne doivent pas servir à l’autodiagnostic ou l’autotraitement d’affections qui devraient être prises en charge par un fournisseur de soins de santé qualifié.

Patience Lister

Patience Lister

Patience Lister est une rédactrice pigiste de Vancouver, C.-B., spécialisée dans les aliments et produits de santé naturels. Elle écrit et réalise des travaux de recherche dans ces domaines depuis 2005, se concentrant particulièrement sur la nutrition

[1] Kumar GP, Anilakumar KR, Sekhar YC, et al. Motion sickness: Manifestations and prevention. Def Life Sci. 2020; 5(3):230-7.

[2] Health Canada. Monograph – Ginger [Internet]. www.hc-sc.gc.ca 2018 [cited 7 December 2020] Available from: http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/monoReq.do?id=99&

[3] Grøntved A, Brask T, Kambskard J, et al. Ginger root against seasickness. A controlled trial on the open sea. Acta Otolaryngol. 1988; 105(1-2):45-9.

[4] Faffer F. Nausea and vomiting in the pharmacy. SA Pharmacist’s Assistant. 2016;16(4):22-3.

[5] Khoshnevis MA, Faizi F, Mahmoodzadeh, et al. Wearing the seaband around the wrist and seasickness prevention. Arch Med Sci. 2005; 4:258-9.

[6] Bodagh MN, Maleki I, Hekmatdoost A. Ginger in gastrointestinal disorders: A systematic review of clinical trials. Food Sci Nutr. 2019;7(1):96-108.

Continuer à lire