Livraison gratuite sur toutes les commandes de plus de 25 $ Magasinez la gamme dès maintenant.

leaf background
The Way By Webber Naturals

5 façons de créer votre propre sanctuaire de sommeil

févr. 15, 2021Lecture – 4 minutes

Envoyer à un ami

Il est essentiel de bien dormir pour jouir d’une excellente santé, mais le brouhaha de la vie moderne peut vous empêcher de vous détendre à la fin de la journée. La solution ? Aménager un sanctuaire de sommeil à la maison !

Pour créer une chambre à coucher propice au sommeil, il vous faut tenir compte de différents facteurs tels que la luminosité, le bruit, la température et même l’aménagement et la décoration. Une chambre à coucher embarrassée, encombrée, lumineuse, chaude et bruyante ne constitue pas un milieu idéal pour le sommeil. Malheureusement, c’est exactement l’environnement que bon nombre d’entre nous avons involontairement créé, en raison de la technologie et des conditions de vie en milieu urbain dans de petits appartements.

Éliminez les distractions

Pour mieux dormir, essayez de désencombrer votre chambre et de la garder en ordre. Il suffit parfois de trouver un moyen d’utiliser plus efficacement l’espace d’un placard ou d’emballer quelques vieux vêtements pour les remettre à la friperie. Si vous avez des étagères ouvertes, songez à ranger les objets dans des boîtes ou des paniers bien rangés et de couleur neutre. Une chambre à coucher remplie d’objets hétéroclites peut être une source de distraction au moment du coucher. En revanche, une chambre bien rangée a un effet calmant et peut vous aider à vous endormir plus facilement.

Choisissez des couleurs apaisantes

Une fois que vous vous êtes débarrassé du désordre, il est temps d’examiner de plus près l’environnement de votre chambre. Des murs rouge vif et des meubles aux couleurs funky sont peut-être parfaits pour une salle de jeux, mais ils ne vous rendent pas service lorsque vous essayez de vous endormir. Optez pour des tons neutres et pastel pour les murs, les planchers et la literie, pour aider votre esprit et votre corps à se calmer à la fin de la journée.

Baissez le volume et éteignez les lumières

Passons maintenant à la pollution lumineuse. Si vous vivez au cœur d’une ville, entouré de lumière artificielle, il est peut-être temps d’investir dans des stores obscurcissants. Lorsque la luminosité est faible, l’organisme accroît sa production de mélatonine, cette neurohormone qui régule le cycle veille-sommeil.

On ne peut créer un sanctuaire de sommeil sans également tenir compte de la pollution sonore. Si vous vivez dans une rue calme ou dans un endroit où les bruits de voisinage sont limités, estimez-vous heureux. En revanche, si vous vivez près d’une intersection très fréquentée, pensez à installer une isolation acoustique ou à utiliser un générateur de bruit blanc. Même un simple ventilateur d’air ambiant peut contribuer à produire un bourdonnement prévisible et constant qui masque la pollution sonore imprévisible et perturbatrice de la ville.

Incapable de dormir ? Restez au frais

Un ventilateur d’air ambiant peut aussi contribuer à la circulation de l’air et à la régulation de la température, ce qui est essentiel pour bien dormir. Idéalement, la température de la chambre à coucher doit être inférieure de quelques degrés à celle du reste de la maison. Cette légère baisse de température favorise la somnolence, ce qui vous aidera à vous endormir plus rapidement.

Un sanctuaire mérite le respect

Enfin, si vous n’avez pas éliminé la technologie lors du désencombrement, c’est le bon moment. Pour avoir une bonne nuit de sommeil, vous devez considérer votre lit uniquement comme un endroit pour dormir et non pour regarder la télévision, consulter votre téléphone ou répondre à vos courriels. Même la lecture au lit est parfois trop stimulante pour certaines personnes. Essayez donc de garder toutes les activités sans lien avec le sommeil en dehors de la chambre à coucher et de vous glisser entre les draps seulement lorsqu’il est temps de vous reposer.

Rappelez-vous que si vous avez de la difficulté à dormir de façon régulière, vous devriez consulter votre médecin qui pourra déterminer si des problèmes médicaux ou des troubles du sommeil sous-jacents peuvent contribuer à vos insomnies.

Renseignez-vous davantage sur les moyens d’améliorer votre sommeil en consultant Le Guide élémentaire pour mieux dormir.

WN

Webber Naturals

We are nutritionists, health professionals, and content creators committed to bringing you the finest health and lifestyle content to help you live your best life, naturally.

Continuer à lire