learn-background
The Way By Webber Naturals

5 conseils pour le soutien d'une grossesse en santé

mars 15, 2021Lecture – 5 minutes

Envoyer à un ami

En tant que mère de deux garçons, je sais à quel point la grossesse peut être exaltante. Toutefois, l’anticipation s’accompagne de nombreuses questions sur les moyens à prendre pour assurer une grossesse positive et saine, tant pour la mère que pour le bébé en croissance. Les conseils qui suivent vous aideront à répondre à certaines de ces questions pour le soutien d’une grossesse en santé.

Cinq conseils pour le soutien d’une grossesse en santé


CONSEIL no 1: Soins prénatals réguliers et précoces

Il est important de bénéficier de soins prénataux précoces et réguliers, qu’ils soient fournis par un obstétricien ou par une sage-femme, afin de vous assurer que vous et votre bébé êtes en bonne santé tout au long de la grossesse et après l’accouchement. Ces visites facilitent également le dépistage de troubles de santé qui peuvent entraîner des complications, lesquelles peuvent parfois être évitées si des soins appropriés sont prodigués rapidement.[1]

CONSEIL no 2: Une alimentation régulière et équilibrée

Il faut veiller à consommer régulièrement une variété équilibrée d’aliments sains, comme des fruits, des légumes, des grains entiers, des protéines de bonne qualité et des gras essentiels. Réduisez au minimum votre consommation de caféine, évitez le sucre et l’alcool et buvez beaucoup d’eau tout au long de la journée, tout en évitant les aliments tels que les viandes et les poissons crus, la charcuterie, les œufs crus et les fromages à pâte molle.[2]

Le poisson est un excellent aliment qui fournit des acides gras oméga-3, soit de l’acide eicosapentaénoïque (AEP) et de l’acide docosahexaénoïque (ADH), ainsi que des protéines et d’autres nutriments essentiels à la croissance et au développement du fœtus, surtout les yeux et le cerveau.

N’oubliez pas de choisir des poissons pauvres en mercure et riches en gras essentiels, comme le saumon sauvage.[3] Un supplément d’huile de poisson peut être une bonne solution de rechange à la consommation de poisson et offrira un certain nombre d’avantages pour la santé de la mère et du bébé.[4]

CONSEIL no 3: Multivitamine prénatale

Prenez une multivitamine prénatale quotidienne qui contient des nutriments importants pendant la grossesse comme de l’acide folique et du fer. L’acide folique est l’une des vitamines B nécessaires à la prévention des anomalies du tube neural, y compris le spina bifida.

Si vous essayez de devenir enceinte, il serait avisé de commencer à prendre une multivitamine prénatale au moins trois mois avant la grossesse [5,6].  Étant donné que des anomalies du tube neural peuvent survenir au cours des quatre premières semaines de la grossesse, alors même que certaines femmes ne savent pas qu’elles sont enceintes, il est important de prendre en prévention un supplément d’acide folique approprié (au moins 400 mcg par jour).

Le fer est un minéral qui aide à la formation et au soutien des globules rouges. Il constitue un autre nutriment important pour une grossesse bonne en santé. Les besoins en fer augmentent pendant la grossesse et les femmes qui ont de faibles taux de fer peuvent ressentir de la fatigue, des étourdissements et des maux de tête. La plupart des multivitamines prénatales fournissent 27 mg de fer pour aider à prévenir une carence.

CONSEIL no 4: Exercice régulier et sommeil de qualité

L’exercice régulier et un sommeil d’une durée suffisante sont indispensables. D’après la recherche, l’exercice et une activité physique régulière pendant la grossesse sont sans danger et n’augmentent pas le risque d’accouchement prématuré.[7]

L’édition 2019 des Directives canadiennes en matière d’activité physique pendant la grossesse recommande aux femmes enceintes (sans contre-indication majeure) de faire au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité moyenne par semaine pour améliorer leur santé et réduire le risque de complications pendant la grossesse.[8]

Vous pouvez vous adonner à diverses activités, par exemple, la marche, la natation, le yoga modifié et le Pilates, l’entraînement en force musculaire et des exercices de renforcement des muscles pelviens, comme les exercices de Kegel.

Les troubles du sommeil, qu’ils soient reliés à l’inquiétude, à l’inconfort, aux jambes sans repos ou au reflux, sont fréquents pendant la grossesse. Pour vous aider à passer une bonne nuit de sommeil, essayez des exercices de détente, tels que la respiration profonde, les étirements et les massages.

De plus, n’oubliez pas de prendre des pauses pendant la journée ; parfois, une courte sieste vous aidera beaucoup à vous sentir régénérée.

CONSEIL no 5: Soutien social

Le soutien social, dès le début de la grossesse et au-delà, est extrêmement important. Le bien-être mental et physique d’une mère pendant la grossesse, le travail et l’accouchement ainsi qu’après l’accouchement peut être largement influencé par le soutien offert par son partenaire, sa famille et ses amis.

Songez à obtenir de l’information en assistant à des cours prénataux, un soutien pour le travail et l’accouchement auprès d’une doula ou par la participation à un groupe de mères. Ces ressources vous aideront à comprendre les changements auxquels vous serez confrontée pendant la grossesse, après la naissance et au cours de votre vie de mère.

D’autres facteurs peuvent constituersont des mesures importantes pour favoriser une saine croissance et un bon développement de votre bébé. Par exemple, on peut penser à la réduction du stress, la gestion du poids, l’évitement de la fumée primaire et secondaire, ainsi que l’évitement d’autres toxines comme le plomb, les BPC (biphényles polychlorés) et le BPA (bisphénol A).  

Il est également important de lire, de poser des questions et de se tenir informée sur les moyens à prendre pour vivre une grossesse en bonne santé.

Stephanie Rubino, ND

Stephanie Rubino, ND

Stephanie Rubino est titulaire d’un doctorat en médecine naturopathique et elle a complété sa formation professionnelle au Canadian College of Naturopathic Medicine. Sa vision est d’aider les gens à atteindre une santé optimale.

  1. The Office on Women’s Health. Prenatal Care. Available from: http://www.womenshealth.gov/publications/our-publications/fact-sheet/prenatal-care.html [Accessed 9th January 2019].
  2. Government of Canada. Healthy Eating and Pregnancy. Available from: https://www.canada.ca/en/public-health/services/pregnancy/healthy-eating-pregnancy.html [Accessed 11th January 2019].
  3. Government of Canada. Mercury in Fish. Available from: https://www.canada.ca/en/health-canada/services/food-nutrition/food-safety/chemical-contaminants/environmental-contaminants/mercury/mercury-fish.html [Accessed 11th January 2019].
  4. Coletta JM, Bell SJ, Roman AS. Omega-3 fatty acids and pregnancy. Rev Obstet Gynecol. 2010; 3(4):163-171.
  5. Government of Canada. Folic Acid and Neural Tube Defects. Available from: https://www.canada.ca/en/public-health/services/pregnancy/folic-acid.html [Accessed 9th January 2019].
  6. Government of Canada. Prenatal Nutrition Guidelines for Health Professionals – Folate Contributes to a Healthy Pregnancy. Available from: https://www.canada.ca/en/health-canada/services/publications/food-nutrition/prenatal-nutrition-guidelines-health-professionals-folate-contributes-healthy-pregnancy-2009.html [Accessed 9th January 2019].
  7. Satterfield N, Newton ER, May LE. Activity in pregnancy for patients with a history of preterm birth. Clin Med Insights Women’s Health. 2016 May 19; 9(Suppl 1):17-21.
  8. Mottola MF, Davenport MH, Ruchat S, et al. 2019 Canadian guideline for physical activity throughout pregnancy. Br J Sports Med. 2018; 52:1339-1346.

Continuer à lire